Verino – Ancien de Saint Sigisbert

Le bel été du Nancéien Vérino
Nos Ecoles dans les médias… Est Républicain Aout 2019

Chaque dimanche, une personnalité évoque le temps des vacances. Aujourd’hui, Vérino, l’humoriste de 36 ans trace sa route et remplit les salles parisiennes. Le Nancéien, qui n’est jamais à court d’idée se lance dans un nouveau projet : « Vérino on Demand ».

Ton apéro de l’été préféré ?
Mon apéro préféré en été, c’est l’apéro tardif, quand les petits sont couchés et qu’on se prend une bouteille de blanc avec ma femme. Notre truc, c’est le brouilly fumé…

Ton tube ou artiste préféré ?
Haha ! En ce moment, je suis sur l’intégrale de U2 jouée en version xylophone. C’est Fabien Olicard (mentaliste et youtubeur) qui m’a offert ça à la naissance de mon bébé. Ça permet d’écouter un truc qui plaît au bébé et en même temps, de ne pas avoir des chansons pour enfant toute la journée dans la tête… Une idée de génie !

Un bouquin ?
Plein ! J’aime bien lire. J’ai relu « Dune » cette année, c’est définitivement mon histoire de science-fiction favorite. Il y a aussi « La Horde du Contrevent » d’Alain Damasio, un bonheur, ce mec est un génie… Et puis dans un autre style, je suis en train de lire « Sérotonine » de Houellebecq.

Une destination ?
Le Pouliguen (44) ! Mon lieu d’amour pour mes vacances. Je pars à côté de la Côte sauvage chaque année pour respirer et profiter de la mer, faire du sport en famille et glander au soleil.

Un amour d’été ?
J’ai vécu une histoire d’amour extraordinaire avec Bernard ! On a passé trois semaines ensemble à poser du parquet pour refaire le sol de ma maison et franchement, je crois que j’ai ressenti quelque chose…

Un souvenir de vacances ?
Aucun. Je me souviens précisément de tous les événements de ma vie mais dès qu’il s’agit de vacances, c’est le black-out. Il y a bien cette histoire avec Bernard… Quand on a décidé de refaire la porte de la salle de bain et qu’on s’est rendu compte que l’interrupteur pour la lumière était devenu inaccessible… On était là, tous les deux, dans le noir…

Une activité ?
Bernard.

Ton actu ?
Bernard. Et puis aussi mes spectacles visibles depuis ton canapé en téléchargement sur vod.verino.fr

Ton chaleureux premier souvenir artistique à Nancy ?
C’était à la fête de la musique. On avait un groupe de rock avec des potes au lycée et j’étais le chanteur. Ça commençait à marcher pour nous, on venait d’enregistrer notre dernier album au States et on était programmé trois semaines au Madison Square Garden… Non, je déconne, je n’ai jamais rien fait artistiquement à Nancy avant de quitter la ville, j’avais trop peur de démarrer ma carrière devant des gens qui pouvaient me reconnaître !

Souvenir de lycée ou collège ?
Quand je me suis fait opérer parce que j’avais mangé du poisson pané à l’école. J’étais à Saint-Sigis. Il y avait une arête dans le poisson et elle est venue se planter dans ma gorge. Deux jours d’hospitalisation. L’histoire de ma vie. Il y a une arête, elle est pour moi…

Bio express

Vérino.  Photo ER /Yannick VERNINI
Vérino.  Photo ER /Yannick VERNINI

Jusqu’ en 2004
Vie paisible et heureuse à Nancy. Vérino utilise encore des mots tels que «gros», «clancher», ou encore «entre midi»…

2005-2013
Départ à Paris, premiers pas sur scène jusqu’à L’Olympia en 2013.

2014-2018
Création de la chaîne YouTube Vérino, de L’Inglorious Comedy Club et deuxième spectacle au Grand Point Virgule, Bobino, Théâtre Antoine et Grand Rex, célèbres salles parisiennes.